L'erreur du jour...

Espérons que cette rubrique ne sera pas alimentée tous les jours, ni même toutes les semaines...

Cette fois-ci, la rubrique vaut une explication :

Par exemple, on lira ici : "Je t'avais dit de ne pas manger cette viande mi-cuite sur ce marché péruvien..." ou  encore "Pourquoi avoir acheté un modèle Ford vieux de 20 ans" ?

L'achat des billets d'avion

 

Bon, je vais essayer d’être clair, mais ce n’est pas si simple.

 

Nous avions acheté un vol Paris-Montevideo en direct. Comme Locoloco (notre camping-car pour ceux qui ont raté un épisode) a pris un peu de retard, nous décidons finalement de nous rendre à Buenos Aires pour l’attendre.

 

Nous décidons donc de prendre un bateau pour Buenos Aires dès qu’on arrivera à Montevideo. (C’est clair ?)

 

Nous apprenons que finalement notre avion fait une escale à Buenos Aires, escale initialement non-prévue. On se dit : « super, on va descendre à Buenos Aires, ça nous évitera de prendre le bateau ».

 

On appelle donc Air France pour faire cette modification qui nous semblait être une simple formalité. (Dans notre tête, comme on prenait moins d’avion, ça ne sera pas un problème)

 

Sauf que la modification est possible moyennant 2200 euros (pour prendre le même avion que celui qu’on a déjà acheté, vous suivez encore ?) Pourquoi ? « Bah, parce que vous avez acheté un billet Paris-Montevideo, et pas un billet Paris-Buenos Aires » (Bah oui, mais c’est le même avion !)

 

Bref, comme on ne veut pas débourser 2200 euros (étonnant, non ?), voilà ce qu’il s’est passé :

 

On a atterri à 8h (heure locale) à Buenos Aires, puis redécoller pour Montevideo (atterrissage à 10h20)… (je vous passe quelques étapes en bus et car)… pour prendre un bateau à 20h30 à Colonia de Sacramento (Uruguay) et enfin arriver à 21h45 à Buenos Aires. (En ne pensant surtout pas qu’on y était 13 heures plus tôt !)

Bref, on est bien arrivé !

 

Commentaires : 13
  • #13

    Cec (lundi, 29 août 2016 11:09)

    Je vous interdis de douter du Laika !!
    Il nous a complètement conquises pendant notre week-end girly dans le Puy-de-Dome !
    D'ailleurs Ben, si t'as des questions, demande à Isa je crois qu'elle doit maintenant le maîtriser mieux que toi, on a du l’empêcher de lire le guide d'utilisation pendant la route mais je me demande si elle ne s'est pas relevée la nuit ... ;)

  • #12

    Les stephf's (mardi, 23 août 2016 10:06)

    CA, C'EST FAIT !
    Maintenant que vous avez complété la rubrique l'erreur du jour, il n'y a plus qu'à vous souhaiter de passer à d'autres aventures et non mésaventures.
    Bisous

  • #11

    soso et momo (mardi, 23 août 2016 08:02)

    J'en étais sur que les enfants allaient piloté l'avion, super expérience !
    Soyez prudents dans cette grande ville.
    gros bisous à tous les 5

  • #10

    Michèle et Jacky (lundi, 22 août 2016 21:05)

    Après ce périple, vous deviez être contents de vous poser.

    Bientôt, vous récupérerez Locoloco, et commencera alors votre belle aventure.

    Bisous à tous les 5

  • #9

    Hachille and Co (lundi, 22 août 2016 08:13)

    Problème de math
    2200€ - 50 pesos
    Sachant qu'il faut 40 minutes pour traverser de Montevideo à Buenos Aire, sachant que le pont est probablement toujours fermé à cause des grèves de l'usine d'aluminium, sachant que le camping l'hirondelle de Tigre est probablement toujours là...

    Dans combien de temps le barbecue va déjà fumer pour le premier asado?

    Suerte!

  • #8

    Alex - Stockholm (lundi, 22 août 2016 02:05)

    Punaise Ben ca va te plomber ton budget ces conneries. En tout cas le Grand Basile est en mer...Moi je le comprends à sa place aussi je me serai arrêter à Rio pour les JO. Bises depuis Asuncion

  • #7

    GG et Dav (dimanche, 21 août 2016 12:01)

    C'était pour vous mettre dans le bain : prendre le temps quitte à en perdre !!!
    Gros bisous les copains et bonne découverte de Buenos Aires (l'aéroport et le port c'est fait) en attendant Locoloco

  • #6

    Melina Gassilloud (dimanche, 21 août 2016 01:05)

    L'aventure commence définitivement !

  • #5

    Emilie (samedi, 20 août 2016 16:02)

    L'important ... c'est d'y ÊTRE ! :) Bisous à tous

  • #4

    Mima (samedi, 20 août 2016 15:22)

    Vous n'avez pas eu l'impression de "tourner en rond" ?
    Il est vrai que vous accostiez dans la capitale du tango argentin. Alors, Maïa et Lily mettez votre jupe à volants et dansez maintenant. Bisous à tous les 5. A la prochaine pas forcément pour l'erreur du jour.

  • #3

    Joannin Joannin (samedi, 20 août 2016 14:24)

    attention !!!!!!
    les escales forment la jeunesse mais déforment les valises !!!!!!!
    big bisous et surtout gros dodo à tous

    MARTINE

  • #2

    chapoune (samedi, 20 août 2016 14:19)

    vive les incohérences du "système" !!!
    on vous fait de grosses bises et on vous souhaite bon courage !
    faites nous signe quand vous avez enfin récupérer locoloco

  • #1

    Krol (samedi, 20 août 2016)

    Bien raconté !
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !
    Bisous

Le casse-tête du Grande Brasile

 

On suivait le bateau tous les jours depuis 1 mois. On voulait absolument le voir rentrer dans le port de Montevideo…

 

Et en fait, on l’a raté… La faute à Benoit : alors qu’on allait sur le port pour l’accueillir, persuadé qu’on avait le temps, il s’arrête  dans une rue piétonne auprès d’un petit vendeur de « casse-tête ». On en essaie 1, on s’énerve, on comprend, on nous explique, on en achète un… et lorsqu’on repart, c’est trop tard. Résultat : on aperçoit le cargo au coin d’une rue, on court mais trop tard, il est déjà dans le port !!!! RRrrrrrrrr. D’où les 2 photos toutes pourries…

Commentaires : 0

Premiers tours de roues... ou presque en Argentine !

Une erreur du jour qui nous aura coûté : une petite glissade sur la voie rapide, une grosse frayeur, un Locoloco mal en point,  3h30 d'attente de la dépanneuse, 6h de recherches des roues dans les bas côtés (voir carnet de bord) et deux jours d'attente devant un garage... et bien entendu quelques pesos en moins !

Heureusement, pas de bobo, pas d'accident, ni pour nous, ni pour les autres, après que nos roues aient traversé la voie rapide à 100 km/h...

La leçon est retenu, il faut vérifier le serrage des roues au bout de 100km... pour éviter de les perdre !

 

Commentaires : 2
  • #2

    Benoit (dimanche, 18 septembre 2016 19:43)

    Non, c'est Aurélie qui a écrit l'article... Moi, j'ai trop honte...
    Au fait, j'hésite entre 3 Greg : Greg B, Greg R ou Greg D ???

  • #1

    Greg (samedi, 17 septembre 2016 15:21)

    Celle là elle vaut le coup !
    On avait eu l'info par mail, on attendait les photos... heureusement plus de peur que de mal.
    Le mécano se remet moins en question sur le blog que dans son mail...
    Continuez bien votre route.

On garde précieusement la facture pour la MAIF, on leur enverra dès notre retour en France ! (Rassurez vous, ce sont des pesos argentins, pas des dollars US !)

Commentaires : 2
  • #2

    HUBERT (jeudi, 22 septembre 2016 23:29)

    surprise surprise premier pépin sans casse , Benoit la roue qui double le véhicule , impressionnant ,
    la suite ; prochaine étape le Chili , merci , pour ces photos , nous vous suivons avec admiration dans vos péripéties . Courage , les jours à venir seront meilleurs . les avaries aux oubliettes .
    Bonne continuation H

  • #1

    Christian Chazelle (mardi, 20 septembre 2016 19:53)

    Salut à toute la famille,
    Débordé par cette rentrée! Non, je plaisante, quoi que ...., je n'avais encore pas eu le temps de vous envoyer un petit message. Je vois que vous avez déjà vécu quelques galères mais que vous gardez le moral. Je vous souhaite bon courage pour la suite de votre périple.

De l’utilité du bon rangement des choses dans un camping-car

 

« Gros coup de stress en arrivant à la douane Argentine : on a perdu la carte grise ! 10 minutes de stress inutiles, la carte grise est retrouvée, pas à sa place inhabituelle »

 

De l'utilité de toujours vérifier une information...

Après la visite du parc Talampaya, nous avions décidé de nous rendre au Chili par le Paso Aguas Negras : un col à plus de 4700 mètres,  aux paysages a priori magnifiques. On s'était bien renseignés pour être sûrs que le col était ouvert (conditions météo), que la piste était "bonne" ( entendez "qui ne nécessite pas obligatoirement un 4x4"). Super. On avait hâte d'y être. ..

Oui mais voilà,  au pied du col, où se trouve la frontière, la nouvelle tombe : le col est fermé !  Des machines sont en train de refaire la piste, on ne peut pas passer... Il faut attendre au moins 15 jours.

Résultat : 450 km environ, 1 plein d'essence , 6 heures de camion... pour rien.

Commentaires : 2
  • #2

    martine. J (mercredi, 23 novembre 2016 23:12)

    ce n'est donc pas une erreur........... juste un contretemps !!!!!! et en plus vous avez certainement vu plein de belles choses
    bisous à tous
    MARTINE

  • #1

    Alex (dimanche, 20 novembre 2016 11:02)

    Quand je ne suis pas avec toi pour faire les points carte ca part en vrille...