Julien

Notre première rencontre était organisée.  On a retrouvé Julien, un vieux copain, steward sur notre vol. Outre un vol très agréable  (voir les extraits du carnet de bord), on a surtout pris beaucoup de plaisir à passer deux journées ensemble, avant qu’il ne s'envole à nouveau pour la France… (vie de fou !)


Julien, amateur et réalisateur de Timelapse, nous offre celui-ci du port de Buenos Aires !
https://vimeo.com/179654015

Si le destin nous sourit, on pourrait bien se revoir au Chili !

Commentaires : 3
  • #3

    sand (mercredi, 24 août 2016 22:06)

    Coucou ...trop bien cette photo . C'est devenu mon petit rituel du matin avant de commencer la journée ... Un petit tour en Amérique du Sud

    besitos a todo el mundo ( ben oui en même temps je bosse mon Espagnol ....)

    Sand

  • #2

    Grand'Lau (lundi, 22 août 2016 19:39)

    Merci pour cette jolie photo, vous êtes rayonnants. Nous on commence à faire grise mine malgré le beau temps avec la rentrée qui s'approche à très grands pas... on est tous derrière nos ordis ! Dire que vous y échappez pour cette année...
    Ca va faire vraiment du bien ce vent d'Amérique du Sud dans nos boites quand nous aurons la tête dans le guidon (enfin manière de dire) !...
    PS : vous pouvez supprimer l'adresse sur hotmail et ne garder que gmail; merci

  • #1

    Famille PARIS (lundi, 22 août 2016 14:21)

    Coucou la familia,
    Mais ferait-il froid à BA !!??? Mais oui, c'est l'hiver là-bas!!!!
    Jolies photos, la photo des murs donne bien l'ambiance... c'est la réalité aussi.
    Une question, Locoloco arrive dans combien de temps? En tout cas si vous pouvez profiter d'un appart avec confort, tant mieux!!!!
    A bientôt
    Biz
    Famille PARIS

Rafael

 

Nos débuts ont été un peu laborieux… Il y a eu la vitre « démontée » (pendant la traversée, vitre ouverte proprement... mais rien n'a été volé ?), puis un petit souci de gaz (qui a nécessité la réalisation d’une pièce sur mesure chez un fraiseur-tourneur), notre pompe à eau intérieure qui a rendu l’âme (heureusement on avait acheté une pompe d’avance « au cas où »), et enfin un garde-boue à moitié arraché sur un trottoir lors d’une marche arrière à Montevideo (trompé par nos nouvelles bavettes rallongées)…

 

La bonne nouvelle, c’est que les uruguayens sont vraiment hyper sympas et serviables, comme ici Rafael (dont on ne voit que les jambes sur la photo…) qui est venu passer 2 heures avec moi pour m’aider à refixer (avec succès) le garde boue.

 

Dans les autres bonnes nouvelles, on trouve des lieux de bivouacs vraiment sympas, ainsi que de l’eau sans problème. Recharger nos bouteilles de gaz, contrairement à ce que je pensais, a vraiment été très facile, rapide et pas cher.

Bref, on est parti !

Commentaires : 1
  • #1

    famille paris (dimanche, 11 septembre 2016 20:14)

    Coucou,
    Contents d avoir des nouvelles. Enfin sur les routes avec votre super compagnon. C est parti pour des kilomètres. Au fait bonne rentrée à tous!
    Biz

Richesses

 

Ils sont pompistes, guides, coiffeuse, caissiers, vendeurs, quincaillers (on en a vu plusieurs), garagistes… Ils partagent notre voyage 5 minutes, 1 heure, 1 journée. Ils nous témoignent de la sympathie, de l’intérêt… Ils sont la richesse de notre voyage.

 

Commentaires : 1
  • #1

    joannin martine (mercredi, 05 octobre 2016 16:19)

    Est-ce que les filles ont fait couper leurs boucles blondes ???????
    en tout cas, vous êtes tous beaux !!!!!!
    gros bisous et belle continuation
    MARTINE

Marisa et Daniel

Une heure super sympa échangée avec ce couple, qui nous a appris, entre autres, à préparer le maté, boisson préférée des argentins, très amère. Elle nous a donné son secret à demi-mot : en fait, elle y rajoute un peu de sucre (tricheuse !) Tout de suite, le maté devient bien meilleur !

Rencontres aux antipodes !

Les premiers sont Greg, Charlotte, Léa et Juliette.

Les seconds sont Manu et Véro (et Cocoon, le petit gros !)

Les premiers sont partis avec une année devant eux.

Les seconds n'ont pas de date de retour.

Les premiers ont déjà parcouru l'Uruguay, le Brésil (de Rio au Pantanal, en 6 semaines), seront bientôt à Ushuaia, puis remontent jusqu'en Alaska, avant de reprendre à cargo à Halifax (vers New York) pour la France en juillet 2017.

Les seconds veulent être en décembre ou janvier à Ushuaia.

Avec les deux, nous avons passé d'excellents moments ensembles. Pourtant ces 2 façons de voyager nous mettent face à un perpétuel dilemme durant ce voyage : décide-t-on de rouler, ou de rester ?

Nous, on oscille entre les 2, en n'étant jamais sûr de faire le bon choix ! 

Commentaires : 2
  • #2

    Val et ju (jeudi, 20 octobre 2016 15:19)

    En effet, dur dilemme... Choisir c'est forcément renoncer... Et personne ne peut marcher et courir en même temps! Profitez du moment présent!!! Biz biz

  • #1

    David et Gégée (mercredi, 12 octobre 2016 13:58)

    Effectivement, dilemme sûrement pas toujours évident à gérer ! Vivez vos envies sans trop réfléchir ! Pus facile à dire qu'à faire !!!

Pablo, l’autostoppeur

 

Pablo, c’est 420 kilomètres avec lui (ça fait quelques heures de Locoloco…)

 

Pablo, c’est 17 ans de sa vie passée sur la route, en stop. Il a 34 ans. (En fait, il travaille 6 mois, puis il part 6 mois avec ses économies, dans toute l’Amérique du Sud)

 

Pablo, c’est une mine d’informations sur l’Argentine.

 

Pablo, c’est beaucoup mieux qu’une leçon d’espagnol par correspondance !

 

« Le hasard vaut mieux qu’un rendez-vous »

 

(Je me permets d’emprunter le titre aux Mollalpagas, famille voyageuse qui était à notre place l’année dernière.)

 

Tout commence par une station-service qui ne veut pas nous donner de l’eau pour remplir notre réservoir (c’est la première fois que cela arrive en 2 mois), puis par des bûcherons qui bloquent la route par sécurité pour abattre un énorme arbre. On se retrouve donc arrêté sur la route, sans eau. A côté de nous, une maman attend avec sa fille le bus scolaire, puisque c’est l’heure de l’école. Cette maman parle français (c’est aussi la 1° fois que ça nous arrive en 2 mois de voyage !) Elle a 2 filles, de 4  et 7 ans (comme les nôtres) Ca commence à faire beaucoup de circonstances… On se retrouvera donc chez elle quelques minutes plus tard pour faire le plein d’eau, puis elle nous propose de venir dormir devant chez eux le soir même. Finalement, nous serons invités le lendemain pour le repas du soir.

 

Superbe rencontre avec Ivan, Lisa, Kiara et Zoe. Les enfants ont joué des heures en « baragouinant » des mots espagnols, anglais et français, en mimant… Nous avons nous aussi parlé des heures (en espagnol et en français !)

 

Encore un énorme merci à eux !

 

Commentaires : 4
  • #4

    Ivan y Liza Larssen (samedi, 29 octobre 2016 02:47)

    Hola Bella Familia!!!! Fue un placer conocerlos y compartir este pequeño momento en su largo viaje. Les deseamos lo mejor y ojalá podamos reencontrarnos algún día, nunca se sabe... Mientras tanto estaremos siguiendo el blog para sentirnos parte de esta aventura. Felicitaciones por su hermosa familia y su espíritu aventurero!!! Un abrazo a los 5. Iván, Liza, Chiara y Zoe. P.D. Disculpen que no me animo a escribir en francés pero gracias por dejarme practicar con ustedes! Saludos x

  • #3

    joannin martine (jeudi, 27 octobre 2016 22:09)

    "le hasard vaux mieux qu'un rendez-vous" dites-vous. Je suis certaine que c'est vrai pour l'avoir modestement expérimenté lors de nos voyages.
    C'est du même ordre que "on croit faire un voyage, mais c'est le voyage qui vous fait".
    En tous cas, PROFITEZ !!!!!!!!!
    bises à tous les 5
    Martine

  • #2

    K'rol (jeudi, 27 octobre 2016 19:59)

    Alors contente de parler français ? !!!

  • #1

    Cec' (mardi, 25 octobre 2016 21:45)

    Trop chouette !
    le béret français c'est vous ou Ivan l'avait déjà ????!!!!!!

Pascal

Voilà déjà 4 ans que Pascal est sur la route : après l'Europe, l'Asie Centrale, l'Asie du Sud-Est, l'Australie, l'Amérique du Nord, et on se croise maintenant au Chili. Il va finir sa boucle jusqu'à Ushuaia, puis il s'envolera pour l'Afrique du Sud, avant de rentrer dans 2 ans environ en Europe. Rien d'exceptionnel, si ce n'est que ce natif Suisse est avec Malbec, son vélo. Nous l'avons invité à partager notre repas, au chaud dans Locoloco, par une froide soirée. Nous sommes forcément admiratifs de son courage... Pour lui, ce qu'il fait est beaucoup plus facile que ce que nous faisons : 5 dans 10 m² pendant un an... cela lui semble beaucoup plus difficile !

Commentaires : 1
  • #1

    jean louis J. (dimanche, 06 novembre 2016 09:26)

    vous êtes plus au large à 5 dans 10m2 que lui tout seul sur ses 100 cm2 de selle !!!!!!!
    bon d'accord il dort dans sa tente...
    Cà doit faire du bien de parler français de temps en temps !
    Bonne route, on trace la carte sur le mur de la chambre des petits enfants
    bises à tous

Enfin une famille de voyageurs !

Pour le plus grand bonheur de tous, nous découvrons sur le parking de San Pedro un gros camping- car avec les drapeaux français et australiens... et avec 4 enfants à son bord. Gaëtan, Catherine, Héléna, Talia, lorélie et Raphaël sont partis du Canada il y a un an et demi. Les deux parents sont français mais ils habitent en Australie. Ils parlent donc français, anglais et maintenant espagnol ! Nous passerons l'après-midi et la soirée ensemble avant qu'ils ne reprennent la route dans leur immense camping- car canadien avec le salon qui s'agrandit...

Commentaires : 0

Des chiliens en or !

Alors que nous cherchons un bivouac éloigné de la ville de San Pedro, Marta s'arrête en voiture et nous propose de la suivre. Nous dormirons dans son jardin après avoir visité sa magnifique maison en bois, terre, paille.  Ici pas d'électricité, une douche au feu de bois, des toilettes sèches, un four solaire, et même un vélo pour faire des jus de fruits frais... Ramon et Mateo, ses deux bambins sont trop heureux de monter dans Locoloco. Nous passerons le lendemain à visiter leur belle vallée, à découvrir le petit hôtel qu'ils tiennent à San Pedro. Nous participons à un moment de troc avec leurs amis, d'autres belles rencontres. Troc qui aura permis à Ben de trouver une chemise, défi lancé par ses collègues de St Romain ! Et enfin la journée se termine par une petite soirée à San Pedro contre les violences conjugales. 

Nous nous sommes très vite attachés à Ricardo, Marta, Ramon et Matéo qu'il était difficile de quitter. Merci à eux pour leur accueil.

 

Commentaires : 1
  • #1

    Julien et valou (lundi, 19 décembre 2016 19:19)

    Purée On veut trop les plans du vélo pour jus de fruit!!! Ils ont tous compris eux non??
    Génial! T'as pas une photo de la douche au feu de bois? Biz

Qu'ils ont raison !

Au Chili, à Pan de Azucar, mais surtout à San Pedro de Atacama, région hyper-touristique, nous avons rencontré plusieurs jeunes français, qui venaient tout juste de finir leurs études (profs, architectes, ingénieurs...) et qui prenaient quelques mois pour eux, avec leur sac à dos, avant de se lancer "dans le grand bain de la vie active". C'est visiblement devenu un phénomène assez courant chez ces jeunes diplômés.

Sur la photo, par exemple, Alban, jeune ingénieur, qui a décidé de partir tout seul 3 mois sur son vélo, de La Paz à Ushuaia. (Ceux qui trouvent ça modeste, en comparaison à Pascal par exemple (voir ci-dessus), n'ont pas vu les pistes du Paso Sico qui montent à plus de 4000 mètres !). Nous avons partagé avec lui un bon repas dans le poste frontalier de ce Paso.

Commentaires : 0

Une autre famille de voyageurs...

Nous avons croisé Anne-Laure, Fred, Célian et Maé au camping de Salta. Ils étaient sur le départ et finalement nous avons passé la soirée et la journée du lendemain ensemble. Encore une chouette rencontre ! Eux voyagent avec 4X4 et remorque...

Commentaires : 0

Rencontre au sommet !

Pour bien comprendre la richesse de cette rencontre, il faut que l'on vous explique la situation. Nous sommes à Tupiza, et après beaucoup d'hésitations, nous décidons de rejoindre Uyuni, à 200 km, par la piste. Il s'avère que cette piste est désastreuse : on monte en fond de 1ere pendant des dizaines de minutes, la piste est parfois caillouteuse, parfois sablonneuse... On sait que si on s'arrête en montée, on ne pourra jamais repartir... Bref, l'ambiance est un peu tendu dans le camion. Après 5 heures de route, on a fait 100 kilomètres, on décide de s'arrêter, surtout qu'on est enfin sur l'altiplano, on a donc fini la montée. Comme toujours, on prend l'habitude de vérifier le moteur, et on constate, alors que la nuit va tomber, que notre alternateur est complètement fendu, encastré dans le moteur... mais qu'il marche encore, de façon assez incroyable, pour combien de temps encore ?

Nous sommes au milieu de nulle part, on a peur de ne pas redémarrer le lendemain matin, on décide donc de repartir au ralenti, pour rejoindre Uyuni, où on trouvera des mécanos.

Ambiance encore plus tendue dans le camion, les enfants ont faim, la nuit tombe...

Après 3 ou 4 kilomètres, on traverse un petit hameau d'éleveur de lamas. Nous voyons un homme avec sa fille. On lui demande si par hasard il y aurait un mécano ici... La suite, vous l'imaginez, Vladimir va nous réparer tout ça en 2 heures avec fil de fer et super glue ! Une réparation qui nous emmènera sans problème jusqu'à un soudeur à Potosi, à 300 kilomètres d'ici.

Bref, en plus de passer une super soirée en sa compagnie avec sa fille Lizbeth, il nous a simplement permis de passer notre réveillon de Noël dans le salar !

Rencontre incroyable, surtout si vous aviez vu le hameau, et l'alternateur !

Commentaires : 1
  • #1

    pierrot (vendredi, 30 décembre 2016 16:32)

    alors Ben, on s'envoie un p'tit coup de rouge avec Vladimir pour fêter la réparation de l'alternateur...
    sinon, c'est quoi ces photos de fou?? Vous êtes suivis par une équipe de photographes professionnels?
    En tout cas, c'est un voyage de rêve que vous nous faites vivre!!
    besos a todos
    pierre henri

Même les locaux profitent d'un ptit tour de Locoloco !

Souvent, les boliviens nous guettent pour qu'on les dépose quelque part, ce qui leur évitent d'attendre et de payer le bus...

Commentaires : 0

Tanguy-Loup, Oriane et Elodie

 

3 jeunes français en sac à dos, que l’on a croisé plusieurs fois dans la petite ville (très touristique) de Samaipata. On a fini par passer une journée ensemble. Comme à chaque fois, on est tous content de parler en français, les enfants particulièrement, qui ne lâchent pas d’une semelle nos « rencontres » et qui les abreuvent de paroles… Les pauvres !

 

Commentaires : 0

Guillermo et Juliette

Nous avons passé nos deux jours en forêt en compagnie de Guillermo et Juliette, deux Uruguayens adorables en voyage pour 2 mois. Comme à son habitude Lily ne les a pas lâchés…

 

Commentaires : 0

Claire, Andy et Sébastien

Le parc Torotoro se visite avec un guide, ce qui implique de se grouper avec d’autres touristes pour réduire les coûts. Ceci nous permet de faire des belles rencontres. Nous avons passé une journée avec Andy, Claire et Sébastien qui ont eu le courage de tout plaquer (travail et biens) pour partir un an autour du monde.  Nous avons beaucoup apprécié leur compagnie. Bonne route à eux !

 

Commentaires : 0

Une famille en camping- car !

Arrivée dans le petit village de Sajama : "Regarde, un camping- car ! " Il faut dire qu on n'en croise pas tous les jours...

Nous passerons 2 jours dans le parc en compagnie de Céline, Gauthier, Abel et Ulysse. Encore une belle rencontre.

Commentaires : 1
  • #1

    joannin martine (jeudi, 26 janvier 2017 23:09)

    vous voir tous dans l'eau !!!!!! en pleine nature alors que nous venons de gratter le pare brise pour rentrer de Brindas avec la route verglacée!!!!!!!!!! j'en grelotte encore.

    L'important c'est de voir vos bonnes mines
    bisous à tous
    martine

Les copains de Torotoro

A Torotoro nous avons rencontré deux garçons boliviens. Ils sont restés avec nous deux jours : on jouait avec eux sur la place, ils venaient se baigner dans la rivière avec nous, ils jouaient avec nous dans Loco Loco… Ils s’appelaient Emilio et Marcial.

 

Como en casa !

Pendant notre séjour à La Paz, nous nous sommes sentis comme à la maison grâce à la gentillesse et à l’hospitalité de Fernando, Zilka, Fernanda et Naiara. Ils nous ont accueilli dans leur maison, fait découvrir la ville, nous avons rencontré leur famille et dégusté des bons plats chez la maman de Fernando, ils ont gardé et gâté les enfants. Pour les remercier, nous leur avons cuisiné des pats français : ratatouille, gratin dauphinois et iles flottantes en dessert…

 

Il a été difficile de les quitter pour poursuivre notre route et on espère qu’on recroisera un jour leur chemin. Merci encore à eux !

 

Commentaires : 2
  • #2

    Zilka Loayza (lundi, 26 juin 2017 01:36)

    Queridos amigos, los llamamos así porque sentimos que en tan poco tiempo se construyó una linda amistad, nos alegra muchísimo que se hayan sentido como en casa, gracias por sus lindas palabras, para nosotros fue una grata experiencia conocerlos, compartir con ustedes, con los niños a quienes recordaremos siempre por su calidez. Gracias por enseñarnos tan deliciosas comidas y hablarnos de su hermosa trayectoria hasta este punto, sinceramente esperamos nuestros caminos vuelvan a reencontrarse, que la bendición de Dios los acompañe hoy, mañana y siempre. Llevan consigo el cariño de nuestra familia y nuestra linda Bolivia. Sean bienvenidos siempre. HASTA PRONTO!!!

  • #1

    Chris, Steph et les filles (mardi, 07 février 2017 21:03)

    Que de belles rencontres! Vous profitez à fond de votre voyage, c'est génial. Le top serait de pouvoir les inviter un jour en France... bises

Naldi, Marco, Aymara y Warawara

Nous avons eu leur contact par des amis voyageurs. Naldi et Marco nous ont accueilli dans leur jardin et leur maison pendant plusieurs jours. Nous avons pu découvrir l'école qu'ils ont  construite et qui compte aujourd'hui environ 100 élèves. Nos petits seraient bien allés à l'école mais c'est encore les vacances ici... dommage ! Nous avons profité de la cour de l'école mais sans élève !

Encore une belle rencontre...

Commentaires : 1
  • #1

    martine. J (mardi, 28 février 2017 15:15)

    comme çà doit être sympa d'aller quelques jours dans l'école d'un autre pays ! surtout que maintenant que vous êtes tous acclimatés, plus d'appréhension du choc culturel.
    Je souhaite aux trois loulous de pouvoir le faire à une autre occasion.

    Bonne continuation et PURA LA VIDA !
    bisous à tous

"Simon tour...m'était conté."

Une famille de gringos avec trois enfants, ce sont surement des français... et bien oui ! Un garçon (Quentin) et deux filles (Madeleine et Gabrielle) de 11, 8 et 5 ans, on dirait nous ! Ah non, pas tout à fait, eux ils font un tour du monde en sac à dos pendant  8 mois !

Nous nous entendons tout de suite très bien avec Cécile et Jeff. Une belle journée partagée. Les enfants s'organisent très vite des jeux : loups, relais, téléphone arabe... Un petit bonheur de se retrouver entre "nouveaux" amis autour d'un apéro et d'un bon petit repas improvisé ! La famille Simon s'envole bientôt pour l'Australie... nous les recroiserons peut être en France !

Commentaires : 1
  • #1

    Cecile (mercredi, 08 mars 2017 23:50)

    Bien sur ! A Paris... On ne peut pas faire le tour de la terre et faire l'impasse sur Paris ! A bon entendeur !

Warma Suyus

 

Warma Suyus, « la jeunesse du monde » en quechua, est une association créée par un français, Arnaud, il y a 5 ans dans le petit village de Quinua, proche d’Ayacucho. L’association propose des activités péri-scolaires aux enfants du village, de l’aide aux devoirs pour les plus motivés, apprentissage du français, de l’anglais, sorties pour découvrir leur région, projets d’échanges culturels avec une école française… Le but est avant tout de les ouvrir au monde. Bel objectif pour des enfants qui ne sortent presque jamais de leur village et surtout, qui passent la plupart de leur temps libre à travailler pour aider leurs parents (aux champs, dans les épiceries, dans les ateliers…) Avec nous, en plus d’Arnaud, nous trouvons Adèle (qui reste 6 mois ici), et Guillaume (2 mois).

 

Nous avons donc coupé notre moteur une grosse semaine à Quinua.

 

Chaque matin, pendant que les enfants sont à l’école, nous travaillons dans des ateliers de céramistes, pour leur donner un coup de main. Ces temps-ci, en prévision de la semaine sainte et des grosses ventes qui s’annoncent, nous peignons des églises, que les péruviens fixent sur le toit de leur maison en porte-bonheur. Pendant ce temps, nos enfants ont pris le chemin de l’école pour quelques jours, pour leur plus grand bonheur !

 

L’après-midi (l’école finit à 13 heures), nous restons donc avec les enfants dans le local de l’association. On joue et on parle !

 

Après les visites hyper-touristiques que nous avons cumulées au sud Pérou (îles flottantes, Cusco et sa vallée sacrée, Arequipa et la vallée de la Colca…), quel plaisir pour nous de nous retrouver dans un coin tranquille, et simplement d’échanger avec les gens du village, partager un almuerzo avec Anna et Machi (la famille de céramistes chez qui nous avons passé quelques heures), nous retrouver au portail de l’école avec les autres parents du village, faire une promenade avec Diego, passionné d’histoire locale, boire une bière le soir dans l’épicerie (la tienda) de Norma et Marino, faire des jeux avec Luis, Juan, Amaru, Kevin, Nilson, Miguel, Sara…

 

Une semaine de sédentaire dans notre vie de nomade !

 

www.quinuawarmaperou.org

 

 

 

Commentaires : 3
  • #3

    Cecile (samedi, 25 mars 2017 11:51)

    Vos yeux brillent au contact de ces enfants ! Belle expérience... Pas trop vomis sur la route �� ??

  • #2

    joannin martine (lundi, 20 mars 2017 16:26)

    Lili, c'est au moins une baleine que tu as pêchée ??????
    çà à l'air très lourd.

    Trop belles ces photos de gamins !

    Bravo encore et faites attention aux inondations. (conseil de mémé)
    Ici les infos nous donnent des images impressionnantes et évidemment on pense à vous.
    Bisous

  • #1

    David et Gégée (dimanche, 19 mars 2017 20:55)

    On dirait que les TAP (Temps d'Activités Périscolaires pour les non initiés) ont l'air plus sympas au Pérou qu'en France !

Un petit bout de Canada au Pérou…

 

Nous avions rencontré Dale, Charisse, Ollie et Mareck dans le canyon de Colca… Ils nous avaient invités à venir chez eux à Lima. Un accueil formidable ! Nous sommes reçus comme des rois, nous nous sentons tout de suite comme chez nous ! On redécouvre l’espace d’une vrai maison, le plaisir de prendre une vrai douche, de pouvoir faire une lessive, des nouveaux jeux… des petites choses simples qui nous font du bien ! Mais par dessus tout, Dale et Charisse sont adorables, nos discussions nous font découvrir la vie d’expatrié et le canada et eux rêvent de longs voyages... On les attend en France ! Encore un énorme merci pour leur hospitalité et leur gentillesse !

 

 

 

Commentaires : 0